5 novembre 2003

Responsabilité

Les Vêtements De Sport Gildan Devient Une Société Participante De La Fair Labor Association

Montréal, le 5 novembre 2003 - Les Vêtements de Sport Gildan inc. (NYSE : GIL; TSX : GIL.A) a annoncé aujourd'hui qu'elle est la première entreprise canadienne et le premier fabricant de vêtements destinés principalement au segment de la distribution de vêtements de sport imprimés, à devenir une société participante de la Fair Labor Association (FLA).

La FLA, réputée à l'échelle internationale comme l'un des organismes indépendants de vérification parmi les plus respectés, encourage le respect des normes internationales du travail et l'amélioration des conditions de travail. Gildan a posé sa candidature pour devenir une société participante de la FLA en grande partie pour le processus ouvert, transparent et crédible qu'offre cette association en matière de conformité aux normes du travail. La méthode de rapport annuel public de la FLA, son Code de conduite strict et le fait qu'elle exige des vérifications internes et externes sont tous des éléments clés qui ont incité Gildan à devenir une société participante de la FLA.

Le fait de devenir une société participante de la FLA démontre en outre l'engagement de Gildan à demeurer une société socialement responsable et à tenter de mettre en place les normes les plus élevées qui soient en matière de conditions de travail et ce, dans toutes ses usines.

« Notre participation à la FLA est une nouvelle étape logique puisqu'elle s'inscrit dans la mission de Gildan visant à mettre en place et à oeuvrer selon les normes les plus élevées et les meilleures pratiques dans l'ensemble de nos opérations », a déclaré Greg Chamandy, président du conseil d'administration et chef de la direction de Gildan. « Cela confirme également que nous faisons vraiment ce que nous avions prévu faire à l'origine, c'est-à-dire offrir d'excellentes conditions de travail qui améliorent la qualité de vie de nos travailleurs et des membres de leur famille, peu importe où ils sont situés. »

Grâce à son système de surveillance indépendant, la FLA s'assure que ses sociétés participantes respectent son Code de conduite. Auret van Heerden, directeur exécutif de la FLA, souligne : « La candidature de Gildan a démontré que cette entreprise est prête et résolue à respecter le Code de la FLA dans ses usines. Nous travaillerons de concert pour nous assurer, au moyen de programmes de surveillance et de redressement, que les normes relatives au Code sont maintenues. »

Il y a quelques années, Gildan a mis en place son propre code de conduite afin de s'assurer que ses employés bénéficient de bonnes conditions de travail, ici comme à l'étranger, dans ses propres usines comme dans celles de ses fournisseurs. De plus, l'entreprise embauchera sous peu un directeur de la Conformité sociale, lequel sera chargé de s'assurer que Gildan respecte les normes élevées de son propre code de conduite ainsi qu'à celles relatives au Code de la FLA. En outre, quatre des usines de Gildan ont été homologuées par la Worldwide Responsible Apparel Production (WRAP) et, en février dernier, l'entreprise a été reconnue par l'Agence canadienne de développement international (ACDI) pour son excellence en matière de responsabilité sociale et éthique.

À propos de la FLA

La FLA est un organisme sans but lucratif, dont le siège social est établi à Washington, D.C., et dont l'objectif consiste à compléter les autres efforts nationaux et internationaux visant à promouvoir dans le monde entier le respect des droits dans le domaine du travail. Elle représente une coalition multilatérale d'entreprises, d'universités et d'organismes non gouvernementaux souscrivant pleinement à un programme rigoureux de mise en place d'un Code de conduite ainsi que de surveillance et de redressement afin de s'assurer que leurs sites de production demeurent conformes aux normes de la FLA. Plus de 175 collèges et universités se sont joints à la FLA afin de promouvoir des conditions convenables et équitables dans la production de marchandises portant leur logo, en demandant à leurs titulaires de licence de participer au programme de la FLA pour les licenciés. L'association regroupe également des organismes et des défenseurs des droits de la personne et du travail, lesquels composent le conseil consultatif des organismes non gouvernementaux de la FLA, chargé de solliciter la participation des organismes non gouvernementaux locaux et internationaux afin d'assurer une plus grande responsabilisation des travailleurs et la protection de leurs droits. La FLA a émis son premier rapport public en juin 2003. Ce rapport et des renseignements supplémentaires sur l'organisme sont disponibles à l'adresse suivante : www.fairlabor.org.

À propos de Les vêtements de sport Gildan

Les Vêtements de Sport Gildan est une entreprise à intégration verticale du secteur de la confection et de la commercialisation de vêtements sport de qualité supérieure, destinés principalement au segment de la distribution de vêtements sport imprimés des marchés canadien, américain, européen et autres marchés internationaux. La société confectionne et vend des T-shirts, des chandails sport et des chandails de coton molletonné 100 % coton et 50 % coton / 50 % polyester de qualité supérieure, offerts dans une variété d'épaisseurs, de tailles, de couleurs et de styles. La société vend ses produits non imprimés qui sont par la suite ornés de motifs ou de logos avant d'être revendus aux consommateurs. Gildan emploie plus de 9 000 employés à temps plein et est résolue à offrir un milieu de travail socialement responsable à l'ensemble de ses employés, en plus de souscrire aux principes de maintien des opérations.
D'autres renseignements sur l'entreprise sont disponibles à l'adresse suivante : www.gildan.com.

DOCUMENT D'INFORMATION

La Fair Labor Association (FLA), dont le siège social est établi à Washington D.C., est un organisme sans but lucratif combinant les efforts de l'industrie, des organismes non gouvernementaux (ONG), des collèges et des universités. Sa mission consiste à encourager le respect des normes du travail internationales et à améliorer les conditions de travail dans le monde entier. La FLA sert de source de renseignements aux consommateurs, car elle sensibilise le public aux conditions de travail dans le monde par le biais de rapports libres et transparents.

Diverses sociétés se sont jointes à la FLA, des entreprises multinationales produisant des chaussures et vêtements pour le marché mondial jusqu'aux petites entreprises qui fabriquent des produits à l'intention du marché collégial américain.

Par leur influence et leur participation au système de la FLA, en commençant par les politiques jusqu'à la gestion des usines, les ONG jouent un rTMle essentiel en permettant à la FLA d'accomplir sa mission. Ils comptent parmi les intervenants qui ont fondé et participent à la FLA. Les organismes représentant les droits de la personne, les droits dans le domaine du travail, les droits de la femme ainsi que les organismes de consommateurs sont représentés au sein du conseil d'administration de la FLA. Les collèges et universités se sont joints à la FLA afin de promouvoir des conditions décentes et acceptables dans la production de produits portant leur logo. À ce jour, plus de 175 collèges et universités sont affiliés à la FLA.
 
Pour assurer le maintien de conditions de travail humaines, décentes et acceptables, la FLA applique un Code de conduite à l'échelle de l'industrie, lequel repose sur les normes du travail de l'Organisation Internationale du Travail (OIT). Les principes suivants font partie du Code de conduite de la FLA :

Travail forcé : Le travail forcé devra être proscrit, qu'il s'agisse de travail en milieu carcéral, de main-d'œuvre engagée à long terme, de servitude pour dettes ou autre.

Travailleurs juvéniles : Personne n'embauchera une personne de moins de quinze (15) ans (ou de moins de quatorze (14) ans, là où la loi du pays de fabrication le permet).

Harcèlement ou abus : Chaque employé sera traité avec respect et dignité. Aucun employé ne fera l'objet de quelque harcèlement ou abus physique, sexuel, psychologique ou verbal que ce soit.

Discrimination : Personne ne fera l'objet de quelque discrimination que ce soit au travail, que ce soit en matière d'embauche, de salaire, d'avantages sociaux, d'avancement, de discipline, de mise à pied ou de retraite, que cette discrimination soit fondée sur le genre, la race, la religion, l'âge, la déficience, l'orientation sexuelle, la nationalité, l'opinion politique, ou qu'elle soit d'origine sociale ou ethnique.

Santé et sécurité : Les employeurs procureront un milieu de travail sécuritaire et sain afin d'éviter que des accidents et des blessures se produisent, qu'ils soient associés ou inhérents au travail ou qu'ils soient le résultat de la gestion des installations de l'employeur.

Droit d'association et de négociation collective : Les employeurs reconnaîtront et respecteront le droit des employés à l'association et à la négociation collective.

Salaire et avantages sociaux : Les employeurs verseront un salaire correspondant au moins au plus élevé du salaire minimum exigé par la loi locale et du salaire moyen de l'industrie, et offrira les avantages sociaux légalement autorisés.

Heures de travail : À moins de circonstances commerciales extraordinaires, les employés (i) ne seront pas tenus de travailler plus que le moindre de (a) 48 heures par semaine et 12 heures supplémentaires ou (b) des limites d'heures régulières et supplémentaires de travail permises par la loi du pays de fabrication ou, là où les lois d'un tel pays ne limitent pas les heures de travail, de la semaine de travail normale dans ce pays plus 12 heures supplémentaires, et (ii) auront droit à au moins une journée de congé pour chaque période de sept jours.

Indemnités de surtemps : En plus de leur rémunération pour les heures de travail normales, les employés seront rétribués pour leurs heures supplémentaires au taux préférentiel prescrit par la loi du pays de fabrication ou, dans les pays où de telles lois n'existent pas, à un taux au moins égal au taux horaire normal des employés.

La FLA utilise un processus d'accréditation par l'entremise de surveillants, lesquels effectuent une surveillance externe indépendante des usines gérées par les entreprises qui souhaitent devenir des sociétés participantes de la FLA.

La FLA émet un rapport annuel public sur les activités générales et spécifiques aux usines de ses sociétés participantes, lequel rapport décrit les programmes de conformité des sociétés participantes, les problèmes communs de conformité dans les pays de fabrication et les efforts des sociétés participantes pour les résoudre. La FLA publie également et met à jour de façon périodique les tableaux de suivi de chaque usine, lesquels font état des constats de non-
 
conformité observés par les surveillants indépendants accrédités par la FLA. Ces tableaux permettent par ailleurs de suivre les efforts déployés par les sociétés participantes en vue de remédier aux problèmes identifiés.

Pour plus de précisions, veuillez visiter le site www.fairlabor.org.
 

Relations avec les investisseurs :

Sophie Argiriou

Vice-présidente, communications avec les investisseurs

(514) 343-8815

Relations avec les médias :

Geneviève Gosselin

Directrice, communications mondiales et marketing d’entreprise

(514) 343-8814