27 septembre 2006

Fabrication · Chaîne d'approvisionnement

Les Vêtements de Sport Gildan annonce la restructuration de ses activités de fabrication au Canada et aux États-Unis

Montréal, le mercredi 27 septembre 2006 – Les Vêtements de Sport Gildan inc. (GIL; TSX et NYSE) a annoncé aujourd’hui que, effectif en décembre 2006, la Société fermera son usine de fabrication de textile à Valleyfield, au Québec, ce qui entraînera aussi la rationalisation de la production de tricot à Montréal, au Québec. De plus, la Société a aussi annoncé la fermeture et la rationalisation d’usines de fabrication de chaussettes à Mount Airy, en Caroline du Nord, et à Hillsville, en Virginie, qui auront lieu au cours des trois à quatre prochains mois.

Environ 155 employés à l’usine de Valleyfield, et environ 50 employés à l’usine de tricot de Montréal seront touchés par la rationalisation des usines de textile au Canada. La rationalisation des activités liées aux chaussettes aux États-Unis, entraînera l’élimination d’environ 335 postes.

Gildan regrette sincèrement les effets qu’auront les annonces sur les employés canadiens et américains, leurs familles et leurs communautés. La Société traitera tous les employés de façon juste et déploiera tous les efforts possibles pour atténuer les effets de cette transition pour les employés dont les postes seront éliminés.

Même si la Société reconnaît que sa main-d’œuvre au Canada et aux États-Unis compte de nombreuses années d’expérience dans la fabrication de chaussettes et de textile, la relocalisation de la production dans les usines de fabrication à l’étranger de la Société, soit en Amérique centrale et dans le bassin des Caraïbes, est nécessaire afin de continuer à être compétitif au niveau des coûts pour faire face à la concurrence asiatique ainsi qu’à celle d’autres producteurs mondiaux dans l’industrie extrêmement compétitive du vêtement en Amérique du Nord. Gildan a fait d’importants investissements de capitaux dans de nouvelles usines ultra modernes au Honduras et en République dominicaine, où la Société s’est engagée à opérer ses usines de fabrication étrangères conformément aux normes de responsabilité sociale les plus élevées.

En plus de restructurer ses activités de fabrication, Gildan a aussi annoncé qu’elle fermera son centre de distribution canadien à Montréal à la fin d’octobre 2006. Les activités de distribution au Canada seront confiées à un sous-contractant de services de logistique, afin d’avoir une plus grande souplesse pour répondre aux besoins des distributeurs de gros et des détaillants de Gildan au Canada. Six employés seront touchés par la fermeture du centre de distribution de Montréal.

Profil

Gildan est une société à intégration verticale du secteur de la confection et de la commercialisation de vêtements de sport de qualité. La Société est le principal fournisseur de vêtements de sport destinés au marché de la distribution en gros des vêtements de sport imprimés aux États-Unis et au Canada et également un fournisseur important pour ce même marché en Europe. La Société vend des t-shirts, des chandails sport et des chandails molletonnés non imprimés en grandes quantités à des grossistes, vêtements qui sont par la suite ornés de motifs ou de logos par des imprimeurs. Ultimement, les consommateurs achètent les produits qui portent l’étiquette Gildan lors d’événements sportifs, de spectacles ou d’événements professionnels, ainsi que dans les destinations de voyage et de tourisme. Les produits de Gildan sont également utilisés en guise d’uniformes de travail ainsi que pour d’autres fonctions semblables afin de véhiculer une identité individuelle, de groupe ou d’équipe. En plus de continuer à assurer sa croissance dans le marché de gros, Gildan met actuellement en œuvre une nouvelle initiative de croissance importante visant à vendre des chaussettes athlétiques, des sousvêtements et des vêtements de sport à des détaillants du marché de détail de masse en Amérique du Nord.

Certains énoncés contenus dans le présent communiqué peuvent constituer des énoncés prospectifs au sens de la loi intitulée Private Securities Litigation Reform Act of 1995 des États-Unis et des lois et de la réglementation sur les valeurs mobilières du Canada. De tels énoncés prospectifs supposent des hypothèses et des risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs qui comprennent, notamment, des facteurs économiques généraux tels les taux de change, le prix des marchandises et d’autres facteurs sur lesquels la Société n’a aucun contrôle; l’incidence de la conjoncture économique, les tendances du secteur et d’autres facteurs externes ou d’ordre politique pouvant toucher les pays où la Société mène ses activités; l’intensité de la concurrence; des changements aux lois et règlements régissant l’environnement, les taxes et les impôts, le commerce et à d’autres lois et règlements; l’habileté de la Société à mettre en œuvre ses stratégies et ses plans, ainsi qu’à mener à terme avec succès l’intégration de ses acquisitions; la demande changeante des clients pour les produits de la Société et sa capacité à maintenir des relations avec la clientèle et croître ses activités; la nature saisonnière de ses activités; sa capacité d’attirer et de fidéliser les employés clés; les changements aux conventions comptables; et l’interruption des activités de fabrication et de distribution en raison de conditions météorologiques, de catastrophes naturelles et d’autres événements imprévisibles pouvant faire en sorte que les résultats réels diffèrent sensiblement des résultats futurs qui sont indiqués ou suggérés dans ces énoncés. Le lecteur est avisé de ne pas se fier outre mesure à ces énoncés prospectifs, qui ne sont formulés qu’en date du présent communiqué de presse. Nous vous invitons à consulter les documents déposés par la Société auprès des autorités canadiennes en valeurs mobilières et de la Securities and Exchange Commission des États-Unis pour connaître les autres facteurs susceptibles d’influer sur les résultats futurs de la Société.

- 30 -

Relations avec les investisseurs :

Sophie Argiriou

Vice-présidente, communications avec les investisseurs

(514) 343-8815